Bonjour à tous,

 

Quelques petites nouvelles, pas vraiment ce que j'espérai vous raconter.

Dans deux mois, il y aura 5 ans que je suis en ex Indochine dont 3ans 1/2 au Cambodge.

J'ai rencontré quelques personnes, renoué des contacts avec certains comme Niko qui est retourné au Sénégal avec lui aussi un projet.Je devais d'ailleurs lui donner un coup de main depuis le Cambodge.

Je dois avouer, réconforté par des gens comme Didier, d'Antenna technologies qui travaille sur la spiruline ( j'ai aussi travaillé sur ce projet au Mali), qu'au Cambodge, rien n'est facile. Pourquoi ? ...j'ai déjà abordé ce problème(s).

Un grand sage chinois d'il y a plusieurs siècles, l'a très bien expliqué ; "inutile de faire la guerre...il suffit de détruire le système éducatif, de créer de la corruption, et d'attendre 20 ans..." Je vous laisse deviner ou chercher la suite. 

Le Cambodge change très vite...sauf l'équipe dirigeante. L'euro n'est pas mieux ( hier après les frais = 1.035$ pour 1 €). Les besoins existent toujours et vont encore s'accentuer... que vont devenir tous ces jeunes de provinces qui travaillent dans le bâtiment pour envoyer quelques $ à leurs familles, quand ces nombreux immeubles qui resteront vides, seront terminés ?

 

Sur place, depuis quelques semaines, les gens parlent de crise économiques ; ceux de la base que je croise dans les rues... les autres parlent de développement. Trop d'exemples à donner et ça ne serait pas sérieux ici, car la température monte pour les prochaines élections. L'ONU a d'ailleurs donné son point de vue avec 36 pays...

De mon côté, mon pouvoir d'achat a continué de baisser , comme mon mode de vie. je fais donc de "l'humanitaire " au coup par coup...et avec prudence car ensuite ces gens reviennent à la charge. Ils n'ont pas de connaissances de base en auto médecine, sauf avec quelques plantes. Je ne peux continuer le projet cambulance dans ces conditions et je dois aussi rentrer en France en 2017... pour diverses raisons, mais plus de 4 ans sans voir son pays d'origine , il me manque certaines choses.

La petite soeur de Naa a donc été sauvée grâce au projet que vous avez financé. Elle a maintenant 17 mois. Je ne peux y aller souvent car mon objectif est bien d'accompagner Naa dans ses études et non d'aider sa famille. J'aimerais aussi communiquer directement avec Naa et non plus avec ses parents. là aussi...le $ est encore une barrière.

J'ai donc pris la décision de revenir en France début mars 2017. Mon visa sera terminé et le bail du logement aussi, à un mois près.

La suite ... honnêtement, je n'en sais rien. Je quitterai ce pays avec un billet aller... Pour Naa, je déciderai avant mon départ quoi et comment faire après ma dernière visite. Il me reste donc 4 mois, peu de souvenirs, des déceptions. J'espère de tout coeur que cette gamine pourra étudier, vivre une vie normale et un aller retour France Cambodge pour la voir et organiser son démarrage dans la vie est envisageable. Pourquoi pas lui mettre sur des rails ce projet d'ambulances tuk tuk... tout dépendra de son état d'esprit transmis par sa famille... Wait and see. De toute manière, il me faut du temps à moi aussi... et faire une omelette sans casser d'oeufs, je n'ai pas la recette.

P8080637

Et comme disent certains et certaines, la seule chose que nous sommes certain de ne pas réussir, c'est celle que nous n'avons pas tentée.

Merci encore de m'avoir accompagné dans ce projet.